Chroniques:

Histoire de France;
Histoire du Pays de Prayssas;
Actions militaires;
Littérature, poésie;
Personnages;
Agenais;
Evènements;
Quotidien;
Religieux;
Paysages;

 

 

 



 
 

Un médecin agenais a soigné la « Dame aux camélias ».

M. Maurice Rat nous apprend comment Marie Duplessis était devenue la « Dame aux Camélias ». Son médecin, le docteur Koreff lui avait interdit les fleurs trop odorantes, malsaines, disait-il pour une malade. C'est alors que Marie ne voulut plus chez elle que des camélias. Ces camélias allaient lui donner son immortel surnom.

Comme beaucoup de malades, en quête de guérison. Marie Duplessis consulta plusieurs médecins. C'est ainsi qu'après avoir congédié le docteur Koreff, elle s'adressa au professeur Louis de l'Hôtel-Dieu. Ensuite, au docteur Manec, médecin de la Salpêtrière.

Ce docteur Manec qui était prénommé Pierre Joseph, était un Agenais puisqu'il était né à Montpezat. Il avait fait ses études médicales à Paris avec son frère, Pierre-Adrien. Mais, tandis que ce dernier était revenu au pays natal de Montpezat pour y faire une carrière de médecin de campagne, Pierre-Joseph était resté à. Paris où il obtint une certaine notoriété, comme médecin du célèbre hôpital de la Salpêtrière. Néanmoins, il n’oublia pas Montpezat où il aimait à revenir. Il y acheta la propriété de «La Blanche», située près du bourg de Montpezat. A présent, il repose, depuis de très nombreuses années, dans le petit cimetière de Saint-André, à Montpezat.

Le père des deux docteurs dont nous venons de parler était Timothée Manec, né à Montpezat en 1795. Lui aussi exerçait la médecine en qualité d'officier de santé.

Pierre-Adrien Manec, qui passa toute sa vie a Montpezat eut un fils prénommé Joseph. Pour rester dans les traditions de la famille, celui-ci fit sa médecine. Il fut d'abord médecin militaire et ensuite médecin à Bruch.

Quant au médecin de la Salpêtrière, il ne fût jamais marié. A sa mort, toute sa fortune revint à ses neveux.

Le fils de Joseph Manec fut Etienne Manec, lui aussi médecin, il exerça la médecine à Montpezat de 1909 à 1956. Sa sœur était mariée à un médecin, militaire, le docteur Dehoais. La sœur du docteur Manec était mariée à un médecin, le docteur Cayron, de Verdelais.

Personnellement, nous avons beaucoup connu le docteur Etienne Manec. Il aimait raconter que, dans la pièce de Dumas, l'acteur qui jouait le rôle du médecin, en se grimant, se faisait la tête de son oncle, le médecin de la Salpêtrière. Et, toujours pour l'imiter un peu plus il mettait comme le docteur son chapeau gibus à l'envers. A cette époque tous les hommes d'un certain rang portaient, surtout à Paris, le fameux chapeau gibus.

Félicitons-nous que, grâce au roman de « La Dame aux Camélias » nous ayons pu évoquer l'histoire de la famille dont, tant de membres, pendant plus de 150 ans, se sont dévoués dans lessoins a donner aux malades.