Chroniques:

Histoire de France;
Histoire du Pays de Prayssas;
Actions militaires;
Littérature, poésie;
Personnages;
Agenais;
Evènements;
Quotidien;
Religieux;
Paysages;

 

 

 



 
 

Découverte de mosaïques à Nérac.

Il y a près de six ans, c'était en juillet 1970, les terrassiers étaient à pied d'œuvre pour le prolongement du réseau d'égouts à Nérac. Ils ne savaient pas que la route de Nazareth où ils se trouvaient était sur le chemin de la Rome antique.

A l'endroit où ils creusaient se dressait aux premiers siècles de notre ère une riche villa gallo-romaine ; on en connaissait l'existence depuis 1823 et M. Marcadal, professeur d'histoire et de géographie au lycée de Nérac, lui a consacré une intéressante étude, dans « La Revue de Nérac ».

Le temps en avait effacé toute trace et aucune fouille n'avait été entreprise. C'est le hasard des travaux municipaux qui a permis la mise au jour de prestigieux vestiges, des fragments de mosaïques.

Avertis, M. Payen, architecte départemental et des bâtiments de France, ainsi que M. Jerebzoff, notre distingué archéologue agenais, et M. Marcadal (tous deux correspondants des Antiquités historiques d’Aquitaine) se sont rendus sur les lieux pour mener les opérations d'un délicat sauvetage.

L'étude qu'avait faite M. Marcadal s'avérait précise en tous points. Les inventeurs ont eu la joie d'admirer ainsi quarante mètres carrés de magnifiques mosaïques formant des entrelacs savants, se composant de motifs floraux, de rosaces polychromes et d'autres thèmes.

Ce précieux dépôt a été entreposé au musée de Nérac en vue de sa restauration après un minutieux marouflage gardant intact les fragments retrouvés.

Hier, ces riches mosaïques ont été emportées à Périgueux pour des travaux de consolidation par une entreprise spécialisée. Il s'agit de les stabiliser sur un support de résine. C’est une première tranche d'opérations que finance le Conseil général de Lot-et-Garonne. Une deuxième tranche de travaux de consolidation doit être entreprise avec l'aide de l'Etat.