La Masse de Prayssas;
La démographie de la vallée;
le village de Cours;
Prayssas;
Frégimont; l'église de Gaujac;
La famille Dumas, au Peyrot de l'Homme;
Bazens et son prélat;
Laugnac;
Lusignan-Petit et Mélusine;
Clermont-Dessous.

.
 
 

Lusignan-Petit et Mélusine.

Ensuite, nous arrivons à Lusignan-Petit, village tout en longueur, au bord de la route de Prayssas à Agen. Les premières plantations de vigne dans le canton de Prayssas eurent lieu dans la commune de Lusignan le siècle dernier.

L’église est du XV° siècle. A l’intérieur, on y voit un beau retable en bois. Une autre curiosité est une croix en pierre qui se trouve dans la niche d’une maison du village.

Il convient ici d’évoquer ici le nom de cette famille féodale des Lusignan connue depuis le 10° siècle qui a donné son nom à cette petite bourgade de la campagne agenaise. L’un d’eux, Guy de Lusignan devint roi de Jérusalem et de Chypre, et fonda la dynastie des Lusignan d’outre-mer qui régna à Chypre durant trois siècles.

Aux Lusignan, se rattache la légende de Mélusine. Celle-ci, fille d’Elinas roi d’Albanie et de Pressine, a reçu de sa mère qui était fée, le don d’avoir, tous les samedis, le bas du corps transformé en serpent. Mélusine épouse néanmoins le comte Raimondin. Elle fait promettre à son mari de ne jamais chercher à la voir le samedi. Elle bâtit pour lui le château de Lusignan en Poitou. Un jour, Raimondin surprend le secret de Mélusine qui s’échappe par la fenêtre et disparaît pour toujours. Mais elle revient pousser des cris autour du château lorsqu’un malheur doit frapper les seigneurs de Lusignan.

A propos de la famille des Lusignan, une question se pose : celle de savoir si les Lusignan du Poitou ? La question est très controversée. Certains, comme Dubernet et Samazeuil répondent affirmativement tandis que d’autres comme Georges Tholin sont d’un avis contraire. Le temps nous manque encore pour approfondir la question. Peut-être pourrons-nous y revenir une autre fois.